Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion Flux RSS

Sea-Doo RXP-X 300 2016 – Bilan essai court terme

| Discuter | 27.09.2016

Comme chroniqueur, il y a parfois certains essais qui sortent de l’ordinaire et qui captivent plus particulièrement notre attention. L’automne dernier, lorsque BRP a présenté sa nouvelle gamme de motomarines Sea-Doo 2016, la nouveauté qui a le plus retenue notre attention était certainement l’introduction du tout nouveau moteur 1630 ACE de 300 HP. Pour avoir fait l’essai au cours de la saison dernière de la plupart des modèles 2015, dont plusieurs avec moteurs suralimentés, nous étions très curieux de voir si ce nouveau moteur allait se démarquer de façon significative par rapport à son prédécesseur. Donc l’idée de pouvoir faire l’essai de la RXP-X 300 2016, soit la motomarine de performance la plus sportive et agile de la gamme Sea-Doo, en plus d’être propulsée par le tout nouveau moteur 1630 ACE était définitivement très attendu par notre équipe. Avec une température sublime et un magnifique plan d’eau, tout était en place pour vivre une expérience tout à fait mémorable.

Nouveau moteur 1630 ACE de 300 HP

Pour arriver à un tel niveau de puissance, les ingénieurs de Rotax ne se sont pas seulement contentés d’augmenter la cylindrée de la précédente motorisation, mais ils ont complètement revue l’ensemble des composantes afin d’en améliorer sa performance. Avec une augmentation de 9% de la cylindrée, le nouveau moteur 4 temps suralimenté de 1630 cc développe désormais 300 HP, soit 15% de plus, étant du même coup le moteur Rotax de série le plus puissant jamais construit. Toute cette puissance est possible par l’ajout d’une nouvelle turbine de compression plus petite, mais qui produit 30% plus de pression. Le refroidisseur intermédiaire externe est également plus gros et offre 120% plus de capacité de refroidissement. Les injecteurs et les bobines d’allumage ont également été améliorés pour optimiser la performance. Les pistons sont également plus robustes et les cylindres du moteur sont désormais recouverts de plasma, permettant de réduire la friction tout en améliorant le transfert de chaleur entre les composantes. Le nouveau moteur 1630 ACE a également un grand avantage, soit d’avoir un système de suralimentation qui ne requiert aucun entretien durant la vie du véhicule.

Alors comment toute cette puissance se traduit sur l’eau? C’est simple, le nouveau moteur 1630 ACE est tout simplement impressionnant à tous les points de vue. L’accélération est foudroyante en mode « sport » et encore plus rapide qu’avec le moteur 1503 de 260 HP, qui était déjà une référence en termes de puissance dans l’industrie. A bas régime, le moteur 1630 ACE est très doux et est très agréable à conduire. Lorsque l’on appui plus fermement sur l’accélérateur, on sent un meilleur couple à régime moyen. Lorsque le compresseur de suralimentation fonctionne à plus haut régime, on sent immédiatement toute la puissance et le côté très sportif de la motomarine. Le son du moteur est également très agréable et distinctif. A première vue, on pourrait également croire que la consommation d’essence est plus élevée avec un moteur de 300 HP, mais elle est tout à fait raisonnable compte tenu de la puissance. La moyenne de consommation durant nos essais a été de 4 gal/h. Ce faible niveau de consommation, compte tenu de la puissance du moteur, est possible dû au fait que celui-ci a été conçu selon la philosophie ACE, soit « efficacité de combustion avancé ». Nous avons définitivement été très impressionnés par cet aspect.

Coque T3

La RXP-X est la seule motomarine Sea-Doo équipée de la coque T3. Celle-ci permet à la RXP-X de véritablement coller sur l’eau, de s’incliner et de prendre les virages très serrés. La coque T3 permet également à la motomarine de très bien couper les vagues et d’être continuellement en contrôle, peu importe la vitesse de croisière et les conditions de l’eau. En randonnée sur un lac agité la motomarine se comporte très bien et elle est très stable. Lorsque le niveau d’adrénaline monte, la coque T3 de la RXP-X permet une conduite très agressive et de négocier les virages rapidement comme aucune autre motomarine Sea-Doo. Sa stabilité et son agilité en conduite sportive est nettement supérieure aux modèles avec coque GTI, qui sont à la base très performants à cet égard.

Ergonomie et position de conduite

La RXP-X se distingue particulièrement des autres motomarines par son style très agressif inspiré de la course. Le siège Ergo-Lock, et les repose-pieds inclinés permettent au pilote de la motomarine d’utiliser les muscles des jambes pour bien s’agripper à la motomarine en conduite sportive afin de négocier avec beaucoup de facilité les virages serrés. De plus, le siège Ergo-Lock est très utile lorsque les conditions de navigation deviennent difficiles car il permet au pilote de demeurer très stable sur la motomarine et d’affronter les vagues en toute confiance. En plus du conducteur ce siège de type X peut accueillir un deuxième passager. Une autre grande nouveauté chez Sea-Doo pour 2016 est l’ajout de repose-mains à même les poignées afin de réduire la fatigue lors de longues randonnées. Le guidon de la RXP-X est également ajustable, permettant au conducteur d’optimiser sa position de conduite.

Système iBR de 2e génération

En 2009, Sea-Doo a révolutionné l’industrie de la motomarine en introduisant le système de frein et de reculons intelligent iBR. Cette technologie permet aux amateurs de motomarine de naviguer de façon beaucoup plus sécuritaire sur l’eau en réduisant de façon très importante la distance d’arrêt et facilitant les manœuvres près d’un quai. Pour 2016, Sea-Doo a de nouveau élevé la barre de la maniabilité et du contrôle par l’introduction du système iBR de 2e génération. Selon nos observations, le système iBR de 2e génération est significativement plus performant que son prédécesseur. La distance d’arrêt versus une autre motomarine qui n’utilise pas le système est minimalement d’au moins 150’, peut-être plus encore… De plus, la motomarine reste très stable tout au long du freinage. Le système iBR de 2e génération permet également à la motomarine de faire une tour sur elle-même tout en étant en position neutre. Le reculons est également très pratique pour les manœuvres près d’un quai ou dans les endroits achalandés.

Autres équipements de série

La RXP-X est munie de série d’un cadran de type infocentre numérique de type X. J’ai particulièrement aimé l’indicateur numérique de suralimentation qui indique clairement lorsque le compresseur est en fonction. Avec cet indicateur, le son et la poussée du moteur on sait que celui-ci est extrêmement puissant. Cette motomarine et également équipée du système d’accélérateur intelligent de type iTC. Le mode standard est idéal pour des randonnées en douceur, mais la vraie expérience de conduite de cette motomarine est définitivement en mode « sport ». La RXP-X est également munie d’un « trim » permettant d’ajuster l’angle du système de propulsion afin d’optimiser la performance selon les conditions d’eau. La RXP-X est également munie de stabilisateurs arrière ajustables, permettant d’optimiser la conduite et le mordant dans les virages. Le coffre avant est également spacieux tel qu’on le trouve sur les modèles GTI.

Conclusion

La RXP-X 300 2016 est définitivement une motomarine dans une classe à part par ses caractéristiques techniques inspirées de la course et par la puissance de son moteur. Sur l’eau, aucune autre motomarine Sea-Doo n’est plus agile et plus maniable. Ce n’est définitivement pas une motomarine pour débutant. En fait il y a peu d’embarcations qui peuvent atteindre un tel niveau de performance. La conduite d’une motomarine équipée du nouveau moteur 1630 ACE est une expérience unique en soit. Il est impressionnant d’avoir un moteur aussi doux qui peut développer une telle puissance. En plus des caractéristiques techniques et de sa performance, la RXP-X a un look très distinctif qui définit clairement son positionnement et sa personnalité. Notre motomarine d’essai de couleur rouge a beaucoup fait tourner les têtes durant notre randonnée. Nous avons également été très impressionnés par la stabilité de la coque T3 peu importe les conditions de navigation. La RXP-X est définitivement un choix à considérer pour tout amateur à la recherche d’une motomarine de haute performance qui recherche l’expérience de conduite ultime. La performance supérieure du système iBR de 2e génération est également un avantage important versus les modèles précédents. Pour 2016, Sea-Doo a élevé la barre en termes de puissance et de contrôle. Nous avons aucun doute à l’effet que la RXP-X 300 dépasse largement cet objectif à tous les points de vue.

Nous vous invitons également à visionner notre bilan d’essai pour voir la RXP-X 300 2016 en action.

 

214 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Laisser une réponse

Il faut être enregistré pour poster un commentaire.